45 min •
Les communautés juives vivant en France ne se sont pas laissé faire, contrairement à une idée reçue. Dès l’arrivée des nazis à Paris en juin 1940, une coordination secrète d’oeuvres caritatives juives se met en place sous le nom de comité Amelot. Ses animateurs vont très vite affronter les SS, les rafles, la ségrégation et la spoliation. Ce «refus d’obéissance» va peu à peu gagner une grande partie des organisations juives de France.