42 min •
Pendant 18 mois, avant le meurtre de l’étudiant Jun Lin, survenu en mai dernier à Montréal, un groupe d’internautes a enquêté sur Luka Magnotta. Ils le soupçonnaient d’être l’auteur de trois vidéos dans lesquelles on voyait des chatons se faire torturer et tuer. Les internautes pensent que si la police avait pris leur enquête et leurs craintes plus au sérieux, Jun Lin serait encore en vie aujourd’hui. Dans une série d’entrevues exclusives, ces justiciers du web nous racontent leur chasse à l’homme et l’univers tordu de Luka Magnotta.