43 min
Après avoir failli disparaître dans les années 1950, l’industrie des comics retrouve un second souffle grâce à l’éditeur Marvel au début des sixties. Pour contrer l’hégémonie du rival DC Comics, le rédacteur en chef Stan Lee imagine de nouveaux super-héros plus proches de ses lecteurs. Avec les Quatre Fantastiques, Hulk et, surtout, Spiderman, les dessinateurs de Marvel font descendre ces héros de leur piédestal et leur attribuent des faiblesses jusque-là réservées au commun des mortels. Le succès est immédiat et oblige DC Comics à remettre ses personnages vedettes au goût du jour. L’assassinat de Kennedy, la guerre du Viêtnam ou le scandale du Watergate font basculer les aventures des héros de comics dans un univers plus sombre, reflet d’une société américaine en proie à de nombreuses désillusions. Dans les seventies, une vague d’antihéros plus violents débarquent dans les cases de Marvel, et, à l’image du Punisher, s’érigent en redresseurs de torts dans une Amérique minée par la criminalité. Mais à l’orée des années 1980, les ventes s’effondrent. L’industrie ne devra son salut qu’à une nouvelle génération de dessinateurs et à des adaptations cinématographiques toujours plus spectaculaires.