20 min •
Ce docu n'a pas de note En tant qu’écrivain, il est parfois difficile de trouver un éditeur pour son manuscrit. Comme dans beaucoup de domaines, les appelés sont nombreux mais au final, il y a peu d’élus… De plus en plus d’auteurs se tournent donc de nos jours vers une solution alternative efficace : l’autoédition. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Est-ce une réelle opportunité ? Décryptage.

Pas d’intermédiaire

Dans le schéma d’édition classique, les auteurs font appel à des maisons d’édition qui s’occupent de la diffusion des oeuvres. Avec l’autoédition, ces intermédiaires n’existent pas et les artistes s’occupent eux-même et à leurs frais de l’édition de leurs ouvrages via des plates-formes internet de confiance, à l’instar de Pumbo. La dépendance au bon vouloir des maisons d’édition est donc supprimée, et de réels talents ont la chance de pouvoir éclore plus facilement.

Une solution qui a le vent en poupe

Jadis souvent mal considérée, traitée de solution low-cost destinée aux amateurs, l’autoédition connait un véritable âge d’or. Grâce à internet, elle s’est sensiblement démocratisée. En effet, à distance les auteurs peuvent se faire éditer, ces plate-formes prenant en charge toutes les facettes de la production : la relecture, les corrections, le maquettage, la promotion, l’expédition… et même la conception d’une couverture.

A but lucratif mais pas seulement

Ecrire un ouvrage n’a pas forcément une visée purement commerciale. Cela peut rester du domaine de l’accomplissement personnel, du rêve, du loisir ou même dans un but familial. Bref, Dans tous ces contextes, l’autoédition semble être la solution idéale de par la facilitation du processus que les plates-formes spécialisées proposent. Il ne reste plus qu’à vous dire : à vos plumes ou claviers !