43 min •
Ce docu n'a pas de note

Trois étapes de cette immersion exceptionnelle autour de la ligne imaginaire de l’équateur : à la découverte d’un Hollywood artisanal en Ouganda ; un biologiste à la rescousse des lamantins d’Amazonie, au Brésil ; et à Kiribati, l’actrice Lulu DeBoer part à la recherche du paradis perdu de son enfance.

En Ouganda, Isaac Nabwana a monté le Wakaliwood, un Hollywood artisanal qui tire son nom du bidonville dans lequel ce réalisateur et producteur a toujours vécu. Au Brésil, le biologiste Diogo Souza recueille des lamantins d’Amazonie, une espèce menacée d’extinction, victime d’une chasse excessive. Pour réintroduire les animaux orphelins dans leur habitat naturel, le scientifique s’est lancé dans un voyage sur l’Amazone. À Kiribati, l’actrice Lulu DeBoer part à la recherche du paradis perdu de son enfance. Elle souhaite tourner un film sur l’archipel – condamné par la montée des eaux – afin de montrer l’urgence de s’engager contre le réchauffement climatique.
Extraordinaire diversité

Un cercle de 40 000 kilomètres reliant les continents, les océans et les peuples : ARTE voyage le long de l’équateur. Sur la terre, dans les airs et sous la mer, de la savane kenyane à l’Amazonie brésilienne en passant par la jungle urbaine singapourienne, cette série documentaire en douze épisodes explore l’extraordinaire diversité naturelle et culturelle des régions bordant cette ligne imaginaire.

Série documentaire disponible jusqu’au 23/04/2022.