52 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/xjrz3 Le malheur des femmes profite aux médecins peu scrupuleux. «L’Inde a eu du mal à reconnaître le problème jusqu’à la découverte de charniers de foetus cet été. Les ONG et les acteurs sociaux sont décidés à prendre le taureau par les cornes. L’avortement sélectif touche toutes les classes sociales, pas seulement les pauvres.» Indésirables , charges inutiles et coûteuses : c’est ainsi que les filles sont souvent considérées en Inde, en Chine et au Pakistan. Croyances séculaires et pauvreté, conjuguées à l’apparition de l’échographie, font que l’infanticide et le foeticide y sont aujourd’hui monnaie courante. «Plus de 100 millions de petites filles manqueraient en Asie».