51 min •
Ce docu n'a pas de note Avec cette enquête on a décidé de s’intéresser à un pays tout proche de nous, l’Espagne. Tout proche, parce que le destin de la Suisse et de l’Espagne a souvent été mêlé, entre autres par les migrations, dans les deux sens, et de tous temps. Mais l’Espagne aujourd’hui, il faut bien le dire, nous inquiète. Il y a bien sûr la question de la Catalogne, qui a été l’occasion de violences policières jamais vues dans l’Union européenne. Mais il y aussi la crise monumentale des institutions, les scandales qui s’enchaînent autour d’une des plus vieilles monarchies du monde. Pour nous les Suisses, la fonction d’une reine ou d’un roi reste plutôt obscure. On comprend mal qu’en plus de vivre aux frais du contribuable, les monarques se comportent comme des stars capricieuses et corrompues. C’est dire si le spectacle de la décadence totale de la Monarchie espagnole est une énigme. C’est surtout un incroyable roman qui réunit tous les ingrédients d’un polar. Au cœur du récit, le Roi Juan Carlos, une personnalité complexe et un parcours affectif chamboulé. Sur son chemin, des faits divers mystérieux et sanglants. Du sexe et des maîtresses, pour cet homme à femmes. Et l’argent, une obsession qui va le conduire à sa perte. C’est cette histoire que Roland Rossier et Mauro Losa ont reconstituée, grâce à des documents et témoins inédits. Cette histoire folle, qui implique aussi les banquiers privés de Genève, n’avait jamais été racontée en télévision. La voici. Fidèle à sa règle d’objectivité, Temps Présent a bien sûr sollicité, en vain, une interview avec le Roi Juan Carlos lui-même, via le service de presse du Palais royal. Nous avons également essuyé un refus de son avocat, des deux procureurs espagnols en charge du dossier, ainsi que du procureur genevois Yves Bertossa. Un reportage de Mauro Losa et Roland Rossier.