49 min •
En quarante ans, de l’exception Janis Joplin au phénomène Beyoncé, les femmes se sont émancipées au micro et sur scène pour prendre un pouvoir inégalé ailleurs. Dans un «rock camp for girls» (une institution née à Portland pour essaimer à travers l’Amérique), des femmes de tous âges se familiarisent avec la notion d’«empowerment» à travers l’apprentissage de la musique et du jeu scénique, mais aussi d’ateliers féministes. En parallèle, Donita Sparks, chanteuse du groupe féminin L7, livre sa lecture de cette conquête victorieuse du pouvoir. Vivien Goldman, journaliste et musicienne, spécialiste du punk et du reggae, qui enseigne à l’université de New York, Sarah Dougher, spécialiste de l’histoire des femmes dans le rock à l’université de Portland et chanteuse, Andy Zeisler, rédactrice en chef du magazine féministe «Bitch», apportent aussi leurs points de vue.