44 min •
Officiellement, la pornographie n’existait pas dans l’État des ouvriers et des paysans… sauf exception ! En RDA, la pornographie était absolument interdite. Mais, discrètement, des photographes et des cinéastes amateurs créaient leurs propres « oeuvres », le plus souvent en utilisant le matériel dont ils disposaient dans le cadre de leur travail. Il y eut même des membres de l’armée est-allemande pour tourner des productions érotiques « en uniforme », en toute illégalité bien sûr. Mais le bruit court encore qu’il existait aussi une production « officielle », secrètement réalisée par l’État et destinée à l’exportation. Un roman publié au début des années 80, Le déraillement, contribua largement à propager cette rumeur. Inge von Wangenheim y décrit le déraillement d’un train par un soir d’été, dans le sud du pays. Des wagons renversés s’échappent des magazines porno, imprimés en RDA et à destination de la Suède capitaliste. Info ou intox ? Éléments de réponse dans ce documentaire surprenant. Documentaire réalisé par Lutz Rentner, Frank Otto Sperlich.