51 min •
Ce docu n'a pas de note

Quand le pollen et les larves d’insectes permettent de résoudre des affaires criminelles, voire des énigmes de l’histoire… Ce documentaire fait le point sur les fascinantes ressources de la science pour les enquêteurs.

Pour l’Écossaise Lorna Dawson, chercheuse au James Hutton Institute, les sols, notamment forestiers, peuvent livrer, à partir d’une empreinte digitale, de précieux indices sur la localisation d’un crime. Les échantillons de sang ont aussi la capacité de révéler d’importantes informations : Philippe Esperança, expert criminalistique en France, s’emploie ainsi à mettre au jour des traces a priori invisibles. À l’Institut de médecine légale de Francfort, l’entomologiste Jens Amendt travaille, lui, avec des mouches et leurs larves, lesquelles, prélevées sur une dépouille, peuvent indiquer avec précision l’heure d’un décès. Relativement récente en Europe, l’analyse du pollen permet d’identifier ceux qui se trouvaient à proximité d’un cadavre, de connaître les lieux fréquentés par le défunt avant sa mort ou encore la saison à laquelle il est décédé. La longue durée de vie du pollen assure la conservation de traces vieilles de plusieurs milliers d’années. À Vienne, à partir de ses recherches, Martina Weber contribue ainsi à élucider des crimes et à étudier des événements historiques, à Pompéi notamment.

Dernières prouesses

Utilisé à partir des années 1980, le test ADN constitue probablement la plus importante révolution dans l’histoire de la criminologie. Nouvel allié incontournable des enquêtes judiciaires, il a entraîné la création d’une véritable police scientifique et la mise au point de nouvelles méthodes criminalistiques. Avec l’éclairage de chercheurs, ce documentaire offre un panorama des dernières prouesses et promesses de la science pour percer les énigmes les plus tenaces.

Documentaire d’Anna Pflüger disponible jusqu’au 29/04/2022.