62 min •
Les chars légers allemands, héros des premières victoires d’Hitler. L’une des idées toutes faites sur la seconde guerre mondiale reste encore celle que les victoires allemandes, au début du conflit, furent remportées grâce à la suprématie des chars allemands sur ceux de la Grande Bretagne, de la France et de l’Union soviétique. La suprématie numérique était incontestable mais ce fut surtout la supériorité tactique de l’état major du IIIème Reich qui emporta haut la main la décision. En effet les panzers I et II qui équipaient majoritairement les unités blindées étaient, au début de la guerre, déjà dépassés ! Les chars alliés étaient, pour la plupart plus puissants, mieux armés, en un mot technologiquement supérieurs. Mais le génie militaire des généraux Guderian, Rommel et Von Manstein dans l’utilisation des blindés fit largement la différence. Cette suprématie fut particulièrement éclatante dans le déroulement de la bataille de France et des batailles qui suivirent, jusqu’en 1942.