00 min •
Ce docu n'a pas de note Avec un chien guide, le quotidien des déficients visuels peut grandement être amélioré. Véritable animal de compagnie et surtout d’accompagnement, le chien guide apporte de nombreux bénéfices à une personne aveugle ou malvoyante. Il lui apporte du confort, de la sécurité et de l’autonomie.

Comment un chien guide modifie le quotidien des déficients visuels ?

Un chien guide est dressé pour faciliter le quotidien de son maître. De par sa présence, il lui apporte de la sécurité, en particulier dans ses déplacements. La personne atteinte de déficience visuelle va se sentir rassurée avec un chien à ses côtés. Elle va également gagner en autonomie puisqu’elle ne sera plus obligée de faire appel à quelqu’un pour sortir. Lorsque le chien guide aura bien intégré le chemin, il sera capable d’emmener son maître à sa destination. Le chien guide est dressé pour éviter tous les obstacles qui peuvent représenter des dangers pour son maître.

Même si le maître insiste pour prendre une direction, si le chien a repéré un obstacle, il saura comment prévenir son maître pour ne pas y aller. Par conséquent, les trajets sont moins risqués et réalisés avec beaucoup plus de fluidité. En effet, le chien sait s’arrêter devant un trottoir ou une porte, traverser au passage piéton après l’avoir repéré, indiquer une place assise, assurer la sécurité de son maître face à des escaliers ou des voitures et respecter les directions de son maître. Avec un chien guide à leurs côtés, les déficients visuels peuvent prendre les transports en commun, faire leurs courses, et tout simplement sortir, en toute sécurité. Mais il ne faut pas oublier que le chien guide est aussi un animal de compagnie.

Qui peut bénéficier d’un chien guide ?

Il faut savoir qu’un chien guide est remis de façon totalement gratuite à une personne déficiente visuelle. Cela est possible grâce aux divers dons aux associations qui prennent en charge les frais médicaux du chien, son éducation et son suivi. Pour obtenir un chien guide, plusieurs critères sont à respecter. Toute personne malvoyante ou atteinte de cécité âgée de plus de 12 ans peut faire une demande d’attribution d’un chien guide auprès d’une association de chiens guides. Pour cela il faut constituer un dossier avec notamment un certificat médical. Il va permettre de déterminer les besoins de la personne déficiente visuelle. Ensuite, une première rencontre est organisée entre des chiens et la personne déficiente visuelle. Elle va permettre de déterminer quel chien sera plus adapté en fonction de la mobilité de la personne, de son caractère, de son environnement…

L’équipe qui est en charge de l’éducation et de la formation du chien guide attribue alors le chien guide à la personne déficiente visuelle. Celle-ci doit alors effectuer un stage d’adaptation pour s’habituer à son futur chien guide et inversement. Un suivi régulier est maintenu entre le maître et l’association qui a délivré le chien. La durée d’activité d’un chien guide se situe entre 8 et 10 ans. Ensuite, il peut rester au domicile de son maître ou être accueilli par une famille volontaire. Un nouveau chien guide sera alors attribué à la personne déficiente visuelle.

Le chien guide est une aide précieuse pour les personnes déficientes visuelles puisqu’il les aide à se déplacer et leur apporte de la sécurité. C’est donc une façon de réduire la fatigue liée au stress des déplacements. Le chien guide est aussi un vecteur de lien social. Les autres personnes vont plus facilement vers une personne déficiente visuelle lorsqu’un chien l’accompagne.