25 min •
Ce docu n'a pas de note L’Amérique du Nord est reliée du Nord au Sud par une route mythique : la panaméricaine. Mais au milieu de cette route, il y a un trou long d’une centaine de kilomètres, entre le Panama et la Colombie. C’est le Darien. Le Darien est un marécage, une jungle impénétrable de 12 000 km2. Et pourtant des hommes et des marchandises traversent cette zone depuis des millénaires. Aujourd’hui, souvent illégalement par les rivières ou les sentiers. Les réalisateurs ont suivi Gina, une commerçante haute en couleurs, qui ravitaille son commerce, à 3 jours de Panama City dans la jungle avec les moyens du bord. Elle remonte des tonnes de marchandises d’abord en camion et ensuite en pirogue. On l’appelle la « reine du fleuve Tuira ». Des Indiens, des paysans, des chercheurs d’or, des aventuriers ; tout un monde se croise dans le Darién. Dans la région du Choco, en Colombie, avoir un camion, voire même une mule, ne sert à rien. Le seul moyen de transport … ce sont les hommes. Il n’y a que les paseros – les passeurs – à pouvoir transporter, pieds nus et à dos d’homme, des tonnes de marchandises et les plus faibles d’un côté à l’autre de la montagne. Enfin, les réalisateurs ont traversé discrètement cet enfer vert avec des clandestins venus de Somalie, du Soudan et d’Erythrée. Sans repères, les clandestins confient leur vie aux mains de passeurs peu scrupuleux… Un documentaire d’Edouard Bergeon,& Paul Comiti.