51 min •
Ce docu n'a pas de note


La très forte proportion de militants d’origine juive dans les organisations politiques d’extrême gauche françaises dans les « années 68 » a souvent été soulignée. Elle a pourtant constitué, pendant près d’un demi-siècle, une énigme sociologique persistante.

Ce documentaire, qui s’appuie sur les résultats d’une recherche sociologique récente, propose de replonger au cœur de ces années contestataires et dissidentes pour mettre en lumière le rôle de la colère et du désir de vengeance éprouvés par une fraction particulière de la génération post-guerre en France pour éclairer sous ce jour les logiques constitutives de leurs engagements communistes révolutionnaires.

Quelles sont leurs origines ? Quels sont leurs parcours ? Quels récits de la tragédie ont été transmis au sein de leurs familles ? Le traumatisme peut-il devenir une ressource ? Comment et pourquoi leur colère a-t-elle pu être convertie en puissance d’agir, qui plus est sous un jour universaliste ?

Réalisé par Florence Johsua et Bernard Boespflug