49 min •
Ce docu n'a pas de note


Huit parcours de femmes extraordinaires, huit jeunes artistes qui ont choisi le rap pour raconter et chanter leur quotidien, pour mener leur combat, partager leur culture et parfois leur exil. Originaire de Leipzig, Yetundey s’affranchit de toutes frontières stylistiques. Pianiste, chanteuse, comédienne, danseuse, elle explore toutes les possibilités du medium rap. En se servant des codes hip-hop et RnB, Layla Boe s’est donné pour mission de rendre plus « smooth » la langue allemande. Dee Koala et Dope Saint Jude, rappeuses originaires du Cap évoquent leurs parcours respectifs. Si Dope a décidé de s’expatrier à Londres pour donner un nouvel élan à sa musique, Dee a fait le choix de rester. Aujourd’hui, elle a décidé de mélanger l’anglais à sa langue natale, le isiXhosa, pour raconter son histoire et éduquer la jeunesse de son quartier. Meryl, nouvelle icône du rap français et toplineuse se livre sur son rapport à la musique et sur le lien qu’elle entretient avec la Martinique.
Lean Chihiro, nouvelle venue sur la scène rap, a créé un univers inspiré du Japon avec un avatar digital. Parisienne pure souche, elle évoque comment la capitale l’a aidée à façonner sa musique. Au Maroc, être une rappeuse est un choix de carrière semée d’embûches.
Krtas Nssa, élue meilleure rappeuse du Maroc en 2019, a fait le choix de l’exil à Bruxelles pour pouvoir faire exister la scène marocaine depuis l’étranger. Khtek, quant à elle, a décidé de rester à Rabat pour faire évoluer les mentalités de l’intérieur. Un documentaire disponible jusqu’au 23/11/2024.