51 min •
Ce docu n'a pas de note « Chapeau bas, Messieurs, un génie ! » s’exclama Schumann lorsqu’en 1831, il découvrit Frédéric Chopin. Marchons en images sur les pas de ce symbole du romantisme dont la musique, disait encore Schumann, était « des canons cachés sous des fleurs » : Zelazowa Wola, Varsovie, Valldemossa et Nohant, Paris, enfin, où ce 17 octobre 1849, l’enchanteur cessa d’enchanter son monde. « L’âme de la musique a passé sur le monde » a écrit Schumann après la mort de Chopin. Il aurait pu ajouter : pour toujours. Un documentaire d’Armand Isnard.