94 min •
Ce film rentre dans l’histoire récente de la Côte d’Ivoire, et la naissance d’un nationalisme (L’ivoirité) n’ayant servi qu’aux jeux politiques d’une élite corrompue. On y découvre l’orchestration de massacres, de persécutions et de tortures par les pouvoirs, au seul prétexte de la nationalité, l’opinion politique, la religion et la région de naissance. Encore une fois, les « conflits ethniques millénaires » présentés sur les télévisions occidentales n’en sont pas. Il s’agit de manipulations bien calculées, dans une pure logique dictatoriale. Alassane Outtara est président depuis 2010, Laurent Gbagbo étant emprisonné (celui-ci ne voulant pas céder le pouvoir après sa défaite aux élections de 2010). C’est un documentaire du sociologue belge Benoït Scheuer, dans la volonté de prévenir d’un génocide (la situation entre 1995 et 2001 est très souvent assimilée au contexte du génocide des Tutsi, au Rwanda).