43 min •
https://www.dailymotion.com/embed/video/x5ikpup Pendant des siècles, le Nil a profondément marqué le destin de l’Égypte, influant le rythme de la nature et celui des hommes vivant sur ses rives. Le cycle régulier de ses crues annuelles, apportant de riches alluvions, a fertilisé les champs qui le bordaient. La construction du barrage d’Assouan, dans les années 1960, a rendu le débit du Nil plus régulier et prévisible. Il a aussi transformé la vie des habitants, comme en témoigne Senab, une couturière luttant avec fantaisie contre les discriminations dont sont victimes les mères célibataires. L’artiste peintre Gamal, lui, transmet dans ses tableaux naïfs l’héritage des Nubiens, qui ont alors été déplacés de force. À Nakada, des potiers fabriquent depuis cinq mille ans d’irremplaçables pots à eau en argile du Nil, alors que les tisserands locaux sont aujourd’hui écrasés par la concurrence bon marché des productions industrielles.