90 min •
Mêlant les points de vue sous-marins et terrestres des photographes Vincent Munier et Laurent Ballesta, ce documentaire fascinant saisit la beauté de l’Antarctique. Une ode à la biodiversité du continent blanc, et à sa protection. Protégé en apparence des aléas du dérèglement climatique, l’Antarctique subit à distance les conséquences néfastes des activités humaines. Ce continent gelé d’environ 13 millions de kilomètres carrés a longtemps été préservé, notamment grâce à un traité international qui interdit l’exploitation de son territoire à des fins non pacifiques, et proscrit également les essais nucléaires. Mais aujourd’hui, des signes inquiétants sur la biodiversité et le cycle de la glace apparaissent. Basée dans la station Dumont-d’Urville, une équipe scientifique observe ces phénomènes, dans le cadre de l’expédition Wild-Touch Antarctica. En 2015, elle a accueilli pour la première fois pendant trois mois deux photographes, les invitant à saisir les splendeurs de ce monde polaire. Sur la glace, Vincent Munier, spécialiste des milieux extrêmes, a pu capturer des instantanés de vie d’une colonie de manchots empereurs. De son côté, sous la banquise, Laurent Ballesta, photographe des profondeurs et biologiste marin, a relevé un défi humain et technique. Grâce à des autorisations inédites, il a pu prendre des images époustouflantes, jusqu’à 70 mètres de profondeur, dans les eaux de l’océan Antarctique. Documentaire de Jérôme Bouvier.