44 min •
Ce docu n'a pas de note Nous avons choisi de vous proposer le portrait d’un homme dont nous pensons qu’il porte de belles valeurs : la joie de vivre, la générosité, l’esprit de famille, le dépassement de soi face à la peur et au doute. Cet homme, c’est un marin, il s’appelle Alan Roura et c’est le seul Suisse à avoir pris le départ de la très éprouvante course à la voile en solitaire, le Vendée Globe. A 27 ans, il est le plus jeune participant à ce défi insensé, 47’000 kilomètres et plus de trois mois en mer, sans assistance, à la merci de tous les dangers. Trois marins sont décédés en mer lors des huit dernières courses. Mais ce n’est pas tellement de cela, de sport et de danger, qu’il s’agit de partager avec ce portrait d’Alan Roura. C’est un homme qui nous touche, vous allez le voir dans ce reportage signé Florian Zutt, dans sa quête de soi, dans ses interrogations sur le sens qu’il donne à sa vie. Il peut sembler curieux de partager le portrait d’un marin solitaire en cette nuit de Noël. Vous verrez pourtant qu’Alan Roura est porteur de nombreux messages humanistes, qui résonnent avec des Fêtes qui sont douloureuses cette année pour nombre d’entre vous. Alan va passer sa nuit de Noël seul sur son bateau, sur l’immensité noire de l’océan, loin de son épouse adorée et fusionnelle, Aurélia, et de sa petite fille de six mois, Billie. De ses parents aussi, à Sainte Croix, qui n’en dorment pas. Nous le retrouvons sur le plateau après le reportage, pour une petite interview depuis son bateau au large de l’Australie, d’où il vous adresse ses meilleurs vœux. Un documentaire de de Florian Zutt, Randolph Stadelhofer et Christine Rindisbacher.