00 min •
5/5 (1) Le cyclisme est un sport passionnant. Que ce soit pour rester en bonne santé, dépasser ses limites personnelles ou simplement pour se sentir libre et échapper au stress quotidien. Il ne fait aucun doute que l’habitude du vélo procure d’innombrables avantages à ceux qui la pratiquent.

Si vous lisez ce texte, c’est le signe que vous avez déjà pris la décision la plus importante : commencer à faire du vélo. Mais, avant d’enfourcher votre vélo, il vaut la peine de recueillir quelques conseils.

Découvrez dans cet article, 15 précautions de base qui vous permettront de profiter de tous les avantages qu’offre le vélo et vous garantiront une bonne expérience sur un vélo de débutant !

1. Choisir un vélo pour débutants

Commençons, bien sûr, par l’élément principal : le vélo. Il n’est pas nécessaire d’investir, tout de suite, dans un vélo dernier cri. Néanmoins, gardez à l’esprit que le bon choix dépendra beaucoup du type de cyclisme que vous comptez pratiquer.

Si votre objectif est de vous promener dans les parcs et les pistes cyclables de votre ville, vous pouvez acheter un modèle plus simple, que l’on trouve dans les grands magasins ou les boutiques spécialisées – de meilleures options dans ce cas.

En revanche, si vous souhaitez faire du VTT / Trekking ou participer à des compétitions, il faudra prêter attention à des caractéristiques telles que le type de freins, la suspension, etc.

En outre, il est important que le vélo soit confortable et adapté à votre biotype. Même un vélo pour débutant a des tailles de cadre et de roues différentes, ainsi que des hauteurs et des réglages de la selle et du guidon, et tout cela influence le pédalage.

Le conseil est donc de faire un bike fit, un ajustement spécifique du vélo pour le cycliste, qui peut être fait dans des magasins spécialisés.

2. Utiliser des vêtements et des équipements appropriés

La première et la plus importante pièce d’équipement pour commencer à rouler est un casque approprié. C’est un article tellement basique que nous n’avons même pas besoin de le mentionner, n’est-ce pas ?

Recherchez un modèle avec une bonne ventilation, un verrouillage facile et un matériau de qualité garantie. Ensuite, pensez aux lunettes qui filtrent l’excès de luminosité et protègent vos yeux contre le vent, la poussière et les insectes.

Les gants sont également des éléments à prendre en compte, en raison du confort et de la fermeté qu’ils procurent lors de la conduite, en plus, bien sûr, de protéger vos mains des chutes.

Les vêtements de cyclisme, qui présentent de grands avantages, sont également recommandés. Les shorts de cycliste ont la forme, le tissu et le rembourrage appropriés pour assurer le confort et éviter les irritations. C’est essentiel pour les longs trajets ou les courtes distances.

Détail important : il existe des shorts de cyclisme spécifiques pour les hommes et d’autres pour les femmes. Demandez au vendeur et lisez toujours l’étiquette !

De même, le T-shirt cycliste présente l’aspect pratique de poches stratégiques et est fabriqué dans un tissu qui favorise la ventilation et une meilleure sensation thermique. En plus d’avoir des couleurs qui aident à sa signalisation et à son identification dans la rue ou sur le sentier.

Avez-vous vu comment, même sur un sujet de vélo pour débutants, il est nécessaire de valoriser la sécurité ? Que vous soyez un débutant ou un vétéran, la sécurité doit toujours être une priorité.

3. Apprenez à faire de l’entretien d’urgence

Comme le sujet ici est le vélo pour les débutants, vous n’avez pas besoin d’être un expert en mécanique pour commencer à rouler. Toutefois, il est recommandé de pouvoir effectuer quelques tâches d’entretien de base.

Réparer et changer un pneu, remplacer une chambre à air, réparer une chaîne, régler les vitesses et le système de freinage sont autant de choses que vous devez savoir.

Cela ne signifie pas, bien sûr, que vous ne pouvez pas faire du vélo si vous n’avez pas ces compétences. Par conséquent, vous vous sentirez plus en confiance et en sécurité si vous savez comment effectuer ces petits gestes.

Demandez conseil à vos amis, regardez des vidéos sur le web ou suivez un cours pour apprendre à vous débrouiller dans une situation de réparation. La culture du bricolage est omniprésente dans le cyclisme !

4. Prenez soin de votre sécurité

Faites attention à un autre aspect important de l’équitation pour les débutants : utilisez des équipements et des accessoires qui garantissent une sécurité renforcée pendant le pédalage.

Cette catégorie comprend les feux de signalisation – à l’avant et à l’arrière du vélo -, les autocollants et accessoires réfléchissants, ainsi qu’une sonnette pour signaler votre présence.

Sur le plan technologique, l’utilisation du GPS et des compteurs de temps, de vitesse, de distance et même de fréquence cardiaque fournissent des informations importantes qui montrent vos performances et d’autres données.

La plus courante est l’utilisation de compteurs électriques pour vélo qui réunissent toutes ces caractéristiques dans un seul équipement. Et, il existe des modèles de base à avancé !

Un conseil de sécurité essentiel est d’enregistrer votre vélo, afin qu’il puisse être facilement localisé en cas de vol. Ou même que les informations vitales du cycliste lui-même puissent être envoyées au système d’enregistrement.

Tout cela permet d’établir des contacts d’urgence en cas de besoin.

Si vous cherchez à abriter votre vélo ou le stationner, découvrez des solutions de rangement pour vélo sur : https://axinov.fr/arceaux-velo/.

5. Faire attention à l’alimentation et à l’hydratation

Comme dans tout autre sport, le soin apporté à l’alimentation est très important dans la pratique du vélo pour les débutants et les vétérans. D’une manière générale, les personnes qui pratiquent le cyclisme doivent privilégier une alimentation riche en glucides, en raison de la forte consommation calorique requise par l’activité.

Toutefois, évitez de manger des aliments lourds et difficiles à digérer avant la pratique, comme les aliments frits, les sucreries et la viande. L’idéal, à l’heure actuelle, est la consommation d’aliments légers et à faible teneur glycémique, comme les biscuits de blé entier, les fruits et les jus.

Pendant le trajet à vélo, optez pour des compléments spécifiques comme un gel glucidique, par exemple. À la fin, investissez dans des combinaisons entre protéines et glucides, comme le pain et la viande – de préférence complète et le poulet – ainsi que les noix, les noisettes et autres.

L’hydratation est aussi importante, voire plus importante, que l’alimentation. Le principal conseil en ce sens est de ne pas attendre de boire de l’eau uniquement lorsque vous avez soif. Lorsque cela se produit, votre organisme montre déjà des signes de déshydratation.

Par conséquent, incluez dans votre routine l’habitude d’ingérer de l’eau en permanence pendant votre cycle. Et buvez également beaucoup d’eau les jours précédant et suivant l’exercice, afin d’être toujours résistant pour les longues randonnées !

6. Rejoindre un groupe de voyageurs cyclistes

Il est plus sûr de faire du vélo en groupe que seul. Des centaines de cyclistes se réunissent pour des randonnées et il existe des groupes spécifiques pour les débutants comme vous.

Des parcours courts, avec peu de montées et un rythme léger, voilà ce que proposent les groupes pour débutants. En général, ils se retrouvent le soir en ville, pour une bonne balade et pour se faire de nouveaux amis.

En plus de bénéficier du soutien de cyclistes plus expérimentés – les organisateurs sont des vétérans du vélo – vous pédalerez de mieux en mieux et en apprendrez davantage sur le cyclisme.

Recherchez un groupe de cyclistes pour débutants sur les réseaux sociaux ou rendez-vous dans les magasins de votre région, qui organisent généralement des balades.

7. Rouler dans des endroits familiers

Ce conseil s’applique que vous fassiez du vélo seul ou avec un débutant.

Faire du vélo dans des endroits familiers vous donnera plus d’assurance et vous évitera de vous perdre. Avec le temps, il sera courant pour vous d’explorer de nouvelles routes et de nouveaux environnements, mais cela ne peut se faire qu’avec calme et expérience.

Le cyclisme, qu’il soit pratiqué par des débutants ou des cyclistes expérimentés, exige de la patience et beaucoup d’entraînement, dont les résultats sont excellents.

Aide numérique : Google Maps a déjà cartographié plusieurs pistes cyclables sur son réseau. Jetez un coup d’œil !

8. Respecter vos limites

Connaissez vos limites et n’en faites pas trop. Vouloir parcourir des kilomètres de plus en plus longs et rouler à un rythme soutenu sont des désirs communs aux cyclistes.

Mais attention, cela n’est possible qu’avec de l’entraînement et de l’expérience, et un vélo de débutant n’est pas toujours adapté au pédalage intensif.

Le vélo est un exercice physique et n’est bien utilisé que si l’on respecte ses limites.

9. Faites des étirements avant et après l’entraînement

Ce conseil vaut de l’or et est ignoré par de nombreux cyclistes. Les étirements, en plus de faire bouger votre corps avant l’entraînement, réchaufferont vos muscles et les prépareront à la charge du vélo.

Il existe des étirements spécifiques pour avant et après l’entraînement. Levez-vous tôt, prenez votre café et prenez le temps de vous étirer. Vous verrez dans la pratique que votre performance s’améliorera beaucoup, ainsi que d’avoir un corps détendu après !

10. Faites des recherches

Lisez sur le cyclisme, parlez aux propriétaires et aux vendeurs de magasins, visitez les sites web des marques de vélos, des blogs spécialisés et impliquez-vous fréquemment.

Cela vous permettra d’apprendre ce que chaque pièce, accessoire et vélo – qu’il s’agisse d’un vélo pour débutant ou d’un vélo pour athlète – est censé faire. En vous informant sur ce monde, vous pourrez mieux comprendre vos besoins et ce dont vous avez réellement besoin pour rouler de mieux en mieux.

11. Choisir des rues calmes, idéales pour les vélos de débutants

Lorsqu’il s’agit de vélo pour débutants, il n’y a rien de mieux que de commencer à rouler dans des rues tranquilles. De cette façon, vous gagnerez en confiance pour pédaler dans des endroits très fréquentés, petit à petit.

En outre, une rue ou un chemin calme vous procure un sentiment de tranquillité qui vous permet de ressentir vos performances sur le vélo et de vous y habituer plus rapidement. Que vous soyez un débutant ou une personne qui a repris l’équitation après des années d’inactivité, il est bon de commencer de cette manière.

12. Respecter une distance de 1,5 m par rapport au trottoir et aux véhicules

Aussi intuitif que cela puisse être au début, ne roulez pas près du trottoir, car cela entraîne un grand risque d’accidents et de chutes, pour une simple pression de la roue sur le guide. Faire du vélo de cette façon est normal pour les débutants, mais ce n’est pas le meilleur scénario, même pour les vétérans du vélo, et nous vous expliquons pourquoi. Les cyclistes sont très vulnérables dans le trafic et, pour les conducteurs pressés, plus un cycliste est serré sur le trottoir, mieux c’est pour leur voiture.

Ainsi, plus vous vous rapprochez du trottoir, plus les véhicules exercent une pression sur vous.

De même, le code de la route Français stipule que les véhicules doivent se trouver à une distance minimale de 1,5 m des cyclistes en campagne et hors agglomération et 1 mètre en ville. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un minimum nécessaire pour protéger la personne.

En outre, pour compléter ce conseil sur le vélo pour les débutants, lorsque vous roulez en groupe, gardez une distance latérale de sécurité devant et derrière. Les freinages, les collisions et les accidents dus au fait que les gens pédalent trop près les uns des autres sont courants, et vous devez les éviter.

13. Pratiquer une technique de base

Il est bon de connaître quelques techniques de base du cyclisme, notamment pour se débrouiller dans diverses situations.

Une tactique très utilisée par ceux qui sont au niveau débutant du vélo, est de grimper sur les trottoirs et les endroits qui nécessitent cette élévation. Pour cela, vous devez, lorsque vous vous approchez de l’endroit à escalader, tirer le guidon vers le haut et faire le même mouvement avec votre corps.

Pour éviter de heurter la roue arrière et de risquer de crever le pneu ou de se fouler la jante, vous devez tirer le vélo vers le haut, en vous aidant de vos pieds sur les pédales. Une fois que vous avez maîtrisé cette technique, vous pouvez apprendre à faire du bunny hop (technique de franchissement d’obstacle grâce à des petits sauts).

14. Apprendre à connaître le terrain petit à petit pour éviter les chutes

Il est normal de tomber de son vélo de temps en temps, mais même pour cela, il faut une certaine dose de ruse. Roulez donc sur des terrains et dans des endroits où il n’y a pas de risque de blessure grave en cas de chute.

Bien sûr, il y a des endroits où vous ferez du vélo mais où vous n’êtes jamais allé et dont vous ne connaissez pas le terrain. Il faut donc y aller doucement, apprendre à connaître et à comprendre la surface, qui peut comporter des pierres, du gravier, de la boue ou même simplement de l’asphalte plein de trous.

En outre, il y a des raisons pour lesquelles les accidents et les blessures, respectivement, se produisent avec un vélo non réglementé ou sans équipement de sécurité. Vérifiez toujours les freins, les roues, et si tout est lâche. En plus de porter un casque, des lunettes, des gants et des vêtements appropriés pour rouler.

15. Régler la selle à la bonne hauteur

Une erreur courante des débutants en vélo est d’utiliser une selle basse par peur de ne pas pouvoir poser les pieds au sol lorsque vous vous arrêtez quelque part.

La selle doit être à une hauteur qui permet à vos jambes de s’étirer lorsque vous pédalez, et ce pour plusieurs raisons. La première est de vous mettre dans une position confortable, la deuxième est de vous donner plus de puissance de pédalage et la troisième est d’éviter les blessures.

Pour régler la hauteur de la selle, placez-vous à côté de celle-ci, le vélo étant immobile et droit – demandez à quelqu’un de le tenir pour vous. Relevez ensuite la selle jusqu’à ce qu’elle atteigne une hauteur proche de votre taille.

Ensuite, montez sur le vélo – en vous appuyant sur le mur – et voyez si vos jambes s’allongent lorsque vous pédalez en arrière. Ils ne doivent pas être complètement tendus, mais doivent avoir un peu de jeu pour détendre vos genoux.