56 min
Au large de Madagascar, Cécile et Bertrand vont vivre une croisière-aventure mouvementée, embarqués sur un vieux gréement. Un bateau rustique de 16 mètres. Les français vont devoir mettre de côté leur confort : pas d’eau courante, ni d’électricité, donc pas de réfrigérateur. Le strict minimum est stocké dans la cale. Pas de quoi décourager Cécile : « Ici on a le sentiment qu’on vit dans un autre siècle, que le temps s’est arrêté, et en fait plus on se dépouille, plus on s’enrichit. » S’enrichir pour Cécile et son mari, c’est aussi profiter du spectacle de la nature malgache. Notamment la faune marine. Pour leur premier jour de croisière, les touristes français vont avoir un vrai coup de chance. Sous leurs yeux, une baleine bleue qui avoisine les 100 tonnes. Le bateau ne possède aucune cabine. Pour passer la nuit les apprentis explorateurs accostent dans une zone reculée de Madagascar. Cécile et les autres touristes découvrent un village isolé, niché au milieu des cocotiers. La centaine d’habitants vivent de la pêche et du troc. Ils ne parlent pas français, mais grâce à ses dessins Cécile partage avec eux un moment de complicité : « J’aime beaucoup ces instants là, je n’ai pas envie qu’ils avancent. C’est un très beau souvenir, pas trafiqué, tout simple. » Mais dans cette aventure, pour pendre une douche, il faut marcher 15 minutes dans la savane. Et aujourd’hui la source d’eau cristalline s’est transformée en flaque de boue ! Bien loin du cadre idyllique qu’espérait Cécile « J’avoue que je m’imaginais une source d’eau claire, pas un trou dans la terre comme ça. ». Un documentaire de Manuel Laigre , Antonin Marcel. Productions Tony Comiti.