43 min
Dès les années 1920, les journalistes du Münchener Post pressentent le danger que représente Hitler. Armés d’un courage et d’une détermination sans faille, ils dénoncent le national-socialisme. Hitler les surnomme alors la « Münchener Pest » ou encore « l’atelier du diable » et leur envoie des bandes de malfrats pour les menacer et les faire taire. Aujourd’hui, ces rédacteurs courageux ainsi que leur journal sont presque tombés dans l’oubli. Seul un ouvrage a été publié à leur sujet, au Brésil