50 min
Sea Launch est le résultat d’une initiative internationale entièrement privée unique en son genre : une plate-forme de lancement de fusées en haute mer, localisée sur l’Equateur afin de réduire la distance que le satellite commercial doit parcourir pour atteindre son orbite géostationnaire. Ce dispositif, concurrent direct sur ce créneau d’Arianespace et de la Nasa, pourtant largement financés par des gouvernements, est le fruit d’une coopération séparée – afin de ne pas partager les secrets – entre Américains, Russes, Ukrainiens et Norvégiens. Si certaines technologies sont américaines, la plate-forme et le navire servant de base de contrôle ont été construits par les Norvégiens et la fusée à trois étages Zenit-3SL est russo-ukrainienne.