52 min
Cinquante ans après les luttes pour les droits civiques, tout semble avoir changé aux États-Unis. Aux yeux du monde, l’élection de Barack Obama en est la preuve. Mais, à bien y regarder, la ségrégation, pourtant interdite par la loi, fait son retour partout en Amérique. C’est le cas à Selma, dans l’Alabama, haut lieu du mouvement des droits civiques. La ville est divisée et ses deux grands lycées en sont la démonstration. D’un côté, Selma High School, l’établissement public et son millier d’élèves, tous noirs. De l’autre, la John T. Morgan Academy, établissement privé qui porte le nom d’un des fondateurs du Ku Klux Klan et qui compte 500 élèves, tous blancs.