13 min •
3/5 (1) Des crottes au pied du lit, des murs imprégnés d’urine de chat et des dizaines de matous apeurés qui ne sortent jamais. La scène laisse pantois. La propriétaire de ce pavillon a accumulé les chats. Mais sans s’en rendre compte, car elle est atteinte du « syndrome de Noé », un trouble du comportement qui pousse les personnes à « collectionner » les animaux de façon compulsive. Plus répandu qu’on ne l’imagine, ce syndrome peut toucher votre voisin de palier, votre tante ou l’un de vos amis. Alors, que faire ? Comment le soigner ? Nous verrons que ce problème est encore mal connu en France et que seule une poignée de spécialistes s’y intéresse. Adrien Pichon, un psychiatre lyonnais, en fait partie. Exceptionnellement, il nous a ouvert les portes de son cabinet. Il aide les collectionneurs de toute sorte de bêtes à se séparer d’une partie de leurs pensionnaires. Sur le terrain, la SPA prend le relais. Elle rend visite aux collectionneurs qui ont accepté de l’aide pour s’assurer qu’ils n’ont pas transformé leur maison en élevage clandestin… Mais sans cet accompagnement, la passion des bêtes peut tourner au cauchemar. Malades et mal nourris, les animaux vivent dans des conditions d’hygiène déplorables. Alors, les associations de défense animale viennent les secourir. Notre caméra suivra les interventions de la fondation « Assistance aux Animaux » qui se rend chez les particuliers pour saisir les animaux, les réhabiliter et les faire adopter. Nous découvrirons que parfois les collectionneurs accumulent toute sorte d’animaux : chiens, chats, cochons d’Inde, oiseaux et même serpents ! Un documentaire de MARTIN FOSSATI.