Ce docu n'a pas de note Qu’est-ce la décomposition du prix global et forfaitaire ? (DPGF)

On ne peut parler d’appel d’offres dans un marché public ou privé sans penser à la DPGF. Il faut entendre par cela : la décomposition du prix global et forfaitaire. En général, lorsqu’une offre vous intéresse et que vous y posez votre candidature, il vous est demandé de fournir une DPGF qui est ensuite soumise à une analyse. Puisqu’il en est ainsi, il convient de savoir ce que c’est et à quoi elle sert. Trouvez donc ci-dessous toutes les informations utiles sur la DPGF.

Tout ce qu’il faut savoir sur la DPGF

La décomposition du prix global et forfaitaire est une pièce importante qu’il convient de bien comprendre non seulement pour pouvoir la rédiger correctement, mais aussi pour se faire une idée claire et précise des contraintes budgétaires et techniques relatives aux travaux à effectuer.

Définition de la DPGF

La décomposition du prix global et forfaitaire, ou DPGF en abrégé, est un document qui présente dans les détails la composition du prix global de la prestation que l’entreprise soumissionnaire doit réaliser. En clair, la DPGF a pour objectif de faire la lumière sur chacune des composantes de l’ouvrage et d’en préciser le coût. Souvent appelé décomposition du prix forfaitaire, ce document est plus présent dans les marchés du bâtiment et des travaux publics, mais il s’applique aussi bien aux marchés de services. La DPGF est utilisé essentiellement dans les cas où les prestations sont rémunérées au prix forfaitaire, autrement dit lorsque l’entreprise prestataire est rémunérée pour l’ouvrage ou les prestations considérées dans leur ensemble, sans tenir compte des quantités mises en œuvre (à ne pas confondre avec le prix unitaire). Pour plus d’informations, rendez-vous ici : DPGF définition.

La décomposition du prix global et forfaitaire fournie par un maître d’ouvrage peut comporter parfois des détails manquants. Dans ce cas, la tâche revient au soumissionnaire de faire des ajouts nécessaires pour parachever le document.

Différence entre la DPGF, BPU et DQE

Il ne faut pas confondre la DPGF avec BPU et DQE. Retenez simplement que la DPGF intervient dans les situations où la rémunération des travaux se fait au prix forfaitaire, tandis que les deux autres documents, à savoir le bordereau de prix unitaire (BPU) et le détail qualitatif estimatif (DQE), sont utilisés dans le cas des payements au prix unitaire.

Même si ces documents font tous partie des pièces constitutives du dossier de consultation des entreprises (DCE), la DPGF ne s’applique généralement pas dans le même type de marché que les deux derniers, sauf dans des situations exceptionnelles. Il faut préciser que le détail qualitatif estimatif est complémentaire au bordereau de prix unitaire. Il va de soi que les deux se retrouvent en général dans le même marché.

Contrairement au BPU et à l’instar du DQE, la DPGF est non contractuelle en règle générale, à moins que les textes contiennent des dispositions contraires. L’acheteur ou le maître d’ouvrage peut choisir de la contractualiser, cependant cette option est à éviter car elle est contraignante pour le soumissionnaire et conduit le plus souvent à modifier le forfait. C’est l’occasion de préciser que la contractualisation de la DPGF porte uniquement sur les prix.

Utilité de la décomposition du prix global et forfaitaire

La DPGF est l’un des principaux documents qui figurent dans le dossier de consultation des entreprises (DCE). Cette présence traduit son importance dans l’analyse et l’évaluation des offres proposées par une entreprise. Tel un guide, la décomposition du prix global et forfaitaire permet à l’acheteur de mieux comprendre et maîtriser l’aspect financier et prévoir les éventuelles insuffisances. Elle aide aussi à faire la lumière sur les éventuelles contradictions qui existeraient entre l’offre et le cahier des charges. La DPGF oriente le pouvoir adjudicateur dans le choix de l’entreprise soumissionnaire qui aura la tâche de réaliser les travaux.

Rédaction et contenu de la décomposition du prix global et forfaitaire

Contenu de la DPGF

Du point de vue de sa structure et son contenu, la décomposition du prix global et forfaitaire est basée sur le cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Pour information, le CCTP est un document fourni par l’acheteur qui précise les dispositions techniques qui régissent la mise en œuvre des travaux.

Ceci dit, il ne faut pas perdre de vue que la qualité de la DPGF compte beaucoup dans le processus de sélection des entreprises soumissionnaires. Il est donc judicieux d’accorder beaucoup de soin et d’attention à la clarté et l’exactitude des informations fournies, mais aussi de veiller à sa cohérence avec les exigences du cahier des charges. Voyons maintenant les informations qui doivent figurer sur le document.

En général, en partant de la colonne de gauche vers celle de droite, on a :

  • Le libellé des ouvrages à réaliser et des fournitures : ce sont en quelque sorte des onglets qui regroupent les éléments de même nature.
  • La quantité livrée ou utilisée
  • Le prix unitaire correspondant à chaque quantité
  • Les sous-totaux
  • Le total général hors-taxe
  • La TVA
  • Le total général avec les taxes (TTC)

Rédaction de la DPGF

La rédaction de la DPGF est une étape cruciale car, il ne s’agit pas seulement d’enregistrer des informations financières et techniques ; c’est le lieu de faire montre de savoir-faire et de minutie.

Le cadre de la décomposition du prix global et forfaitaire est présenté en général dans un tableau qui comporte 5 à 8 colonnes. Le nombre de lignes varie en fonction du nombre d’informations (ouvrages et fournitures). À cet effet, Excel est l’outil le plus utilisé. Le document peut être réalisé par l’acheteur ou l’entreprise soumissionnaire. Dans le premier cas, l’acheteur se charge généralement de fournir la trame via le DCE. Une fois reçue par le soumissionnaire, celui-ci doit la compléter, puis la transmettre à l’acheteur. Dans le second cas, l’entreprise conçoit, elle-même, la trame en s’inspirant du CCTP

Une fois la rédaction achevée, la décomposition du prix global et forfaitaire est transmise par voie électronique à l’acheteur au format PDF ou parfois Excel.