08 min •
Ce docu n'a pas de note A moins d’avoir un œil averti, un champ de chanvre à usage industriel ressemble à s’y méprendre à une culture de cannabis à usage récréatif, interdite en France. Sauf qu’il est inutile de fumer ce chanvre industriel car il est très pauvre en delta-9-tétrahydrocannabinol (ou THC), une substance psychotrope. Aujourd’hui, cette plante est par contre très prisée pour ses atouts environnementaux. Sa culture n’a en effet besoin ni de produits phytosanitaires, ni d’arrosage pour pousser. « Je sème et ensuite je récolte », résume ainsi Franck Barbier, agriculteur en Seine-et-Marne et président d’InterChanvre, qui rassemble les professionnels de la filière dans l’hexagone. Et derrière cette culture, « il y a toute une industrie », comme le rappelle Benoît Savourat, président de la coopérative agricole La Chanvrière, dans l’Aube. Graine, fibre, bois, tout est utilisable dans le chanvre et la demande est en hausse. Avec près de 20 000 hectares cultivés, la France se place d’ailleurs comme le quatrième pays producteur au monde, derrière la Chine (25 000 ha), le Canada (32 000 ha) et les Etats-Unis (32 000 ha). Au plus près du terrain, en France et dans le monde, partez à la rencontre de celles et ceux qui relèvent les défis environnementaux d’aujourd’hui.