53 min •
Quelques observations d’ovnis nous viennent directement des stations astronomiques. Il est alors sûr qu’il est très compliqué de remettre la parole de spécialistes en doute, et de croire possible qu’ils confondent un phénomène spatial, avec un objet volant non naturel.\r\nÀ en regarder plus près une observation réalisée par des scientifiques soviétiques, cette dernière nous prouve une nouvelle fois que malgré le scepticisme de certains d’entre nous, il est quelquefois difficile de nier que nous sommes loin de tout savoir…\r\nAlerte aux ovnis à la station astronomique\r\nNous sommes le 18 juillet 1967, cette journée avait débuté comme toutes les autres pour la station astronomique soviétique des environs de Kazan, du moins jusqu’au soir.\r\nLa nuit commençait à tomber et les deux astronomes qui occupait la station ont débuté les observations de routine, lorsque soudain, un énorme ovni a parcouru sans aucun bruit le ciel, passant juste au-dessus de l’observatoire.\r\nC’était un immense croissant qui produisait une étrange lumière orange, mesurant environ huit fois la taille d’un avion standard, et dont les pointes orientées vers l’arrière émettaient des traînées similaires à celles de nos avions à réaction.\r\nNaviguant à très grande vitesse, l’ovni disparut du ciel en seulement quelques secondes. Perturbés sur l’instant, les deux astronomes oublièrent de taper un rapport, ayant la crainte de se faire passer pour des illuminés. Par la suite, les témoignages d’autres astronomes viendront confirmer la véracité de l’existence de ces vaisseaux géants.\r\nLe 8 août suivant, soit même pas un mois après la première apparition, un autre croissant gigantesque survola la station d’astrophysique de Kislovdsk.\r\nL’ovni a été cette fois-ci observé par quelques douze témoins. Le même engin, ou un autre identique, fut signalé et suivi par des astronomes, le 4 septembre, le 18 octobre, et plusieurs autres fois en juin 1967.\r\nEn février 1968, plusieurs de ces observations furent confirmées par Moscou dans une déclaration officielle.\r\nSelon les mesures effectuées par les astronomes de Kazan sur plusieurs observations, le diamètre des engins mystérieux était compris entre 500 et 600 m, et leur vitesse était d’environ 5 km/s, soit près de 18 000 km/h, c’est-à-dire un peu supérieure à Mach 15.