10 min •
Ce docu n'a pas de note Ce n’est plus une vague migratoire mais un tsunami auquel l’Europe est confrontée depuis le début de l’année, de loin le pire exode depuis la fin de la seconde guerre mondiale… On estime à 300.000 le nombre de migrants à être entrés en Europe depuis le mois de janvier. La Hongrie a vu déferler, à elle seule, 140.000 personnes, via les Balkans… La plupart de ces migrants viennent de pays en gu***e, essentiellement d’Afghanistan et de Syrie. Ils passent par la Turquie, la Grèce, la Macédoine, la Serbie, jusqu’en Hongrie, principale porte d’entrée de l’Union européenne. Pour endiguer ces flux migratoires, le gouvernement très à droite de Victor Orban a opté pour une solution qui a connu un certain succès après gu***e, dans les pays de l’est : le rideau de fer. En plein été donc, des chômeurs ont été réquisitionnés pour faire le sale boulot, à raison de 166 euros par mois et deux repas par jour. Une main d’œuvre bon marché et corvéable à merci, sous peine de perdre ses indemnités chômage. En résumé, la Hongrie rétablit le travail obligatoire pour barrer la route aux migrants.