55 min •
Yamamoto contre Nimitz. La flotte impériale contre l’US Navy. La terrible bataille de Midway a été le tournant décisif de la Guerre du Pacifique. La bataille de la Mer de Corail qui l’avait précédée avait laissé les Japonais et les Américains dos à dos. A Midway, le 7 juin 1942, les Américains l’emportèrent d’une façon écrasante. Si elles n’avaient pas été le théâtre de terribles batailles, la mer de Corail, à l’est des côtes australiennes et les îles Midway à 6000 km de San Francisco, seraient restées des lieux géographiques perdus dans le Pacifique.  Et pourtant c’est là que se sont déroulés les plus durs affrontements entre la flotte impériale japonaise et l’US Navy. La bataille de la mer de Corail, du 7 au 9 mai 1942, écarta la menace qui pesait sur l’Australie et coûta cher à la flotte nippone. Celle de Midway, du 4 au 7 Juin 1942, fut beaucoup plus décisive et au net avantage des Américains qui coulèrent quatre porte-avions japonais. L’amiral Yamamoto comprit alors que le Japon ne gagnerait pas la guerre. D’autant plus que le bombardement de Tokyo, le 18 avril, par les B-25 du commandant Doolittle avait eu des répercussions importantes sur le moral des Japonais, sans commune mesure avec les faibles dégâts causés à Tokyo, leur capitale.  Mais ce n’était que le début des affrontements…