45 min •
Il suffit de feuilleter un livre de peintures du 17è au 19è siècle pour constater que nos campagnes étaient différentes et surtout que notre cheptel n’est plus le même que celui du temps de Poussin ou de Boucher. L’artificialisation du monde animal paraît une caractéristique contemporaine, mais elle a en réalité commencé avec les premières domestications qui représentent une étape essentielle aux énormes répercussions, jusqu’à nos jours. Une évidence apparaît, la domestication est un processus long mais surtout ininterrompu qui change le statut de l’animal en lui ôtant la liberté. Dans ce processus d’appropriation par l’homme, les bêtes deviennent objets d’intérêt, d’attention, d’utilisation dès leur vivant et non plus à l’état de cadavre, après avoir été tué à la chasse.