45 min •
Ce docu n'a pas de note
Siham, Moustapha, Kahouter, Karim, Sidi-Jaffar, la vingtaine, sont gardiens de la paix dans un quartier chaud parisien. Musulmans pratiquants ou non, baignés dans la “bonne culture du pays” ou éloignés de leurs coutumes d’origine, ils semblent vivre sereinement leur identité mixée entre la France et le Maghreb. Mais souvent, au cours des interventions quotidiennes d’un simple flic, on leur renvoie à la figure leur “traîtrise” vis-à-vis de leur milieu d’origine, et sous le regard des collègues, ils doivent choisir leur camp. Quant aux femmes d’origine arabe, c’est quelquefois une revanche d’arrêter un délinquant qui vous a traitée de “chiennasse” et qui refuse d’être contrôlé par une femme. Arrivé à maturité, Reda Terki, chef de Brigade Anti-Criminalité, semble jouer de toutes ses cartes au lieu de les subir. Notre équipe a suivi pendant quelques semaines ces policiers pour comprendre leurs choix et partager leur quotidien. Un documentaire de Juliette Senik, sur une idée d’Hugues Nancy