00 min •
Ce docu n'a pas de note Il existe plusieurs méthodes pour stériliser le matériel, les dispositifs, les instruments médicaux et les produits pharmaceutiques. On peut citer parmi eux, la stérilisation par rayonnement gamma et la stérilisation à l’oxyde d’éthylène. La méthode utilisée est déterminée en fonction de la composition des produits et de leurs usages.

La stérilisation par rayons gamma et la stérilisation à l’oxyde d’éthylène

On compte deux types de rayonnements pour la purification des matériaux. Pour stériliser, le rayonnement mentionné ci-dessus utilise un pouvoir de pénétration élevé et un débit de dose très faible. L’autre rayonnement en revanche utilise un pouvoir de pénétration limité et un débit de dose élevé. Ici, on parle de rayonnement bêta. Les deux ont pour même fonction de détruire l’ADN des micro-organismes afin de les rendre inoffensifs. Ils ont une forte teneur énergétique. La stérilisation par rayonnement permet de stériliser les produits sans enlever leurs emballages, sans élever la température ni d’utiliser des produits chimiques. Il permet également de retirer tous les germes des surfaces intérieures de ces emballages. Cette stérilisation par rayonnement est une méthode simple, efficace et écologique.

Pour la stérilisation à l’oxyde d’éthylène Œ ou OEt, les produits à traiter seront exposés au gaz de ce composé organique sous vide dans une pièce étanche. Elle se caractérise par la concentration gazeuse, la température, l’humidité et le temps de l’exposition. En étant un agent alkylant, l’oxyde d’éthylène va endommager l’ADN des micro-organismes pour qu’elle ne se reproduise plus. Il va pénétrer dans les emballages pour stériliser les surfaces accessibles. Même si cette méthode nécessite une phase supplémentaire après le traitement à cause des résidus, elle garantit néanmoins que les produits livrés sur le marché sont sûrs et stériles.

Les fonctionnalités de l’irradiation gamma

Ce type de rayonnement provient du Cobalt 60 ou 60Co et est constitué de photons. Les produits traités par celui-ci sont notamment les tampons imbibés d’alcool, les bandages, les appareils ou accessoires de colostomie, les aiguilles ou seringues hypodermiques, les tubes en aluminium, les sérums sanguins et les produits médicamenteux. Ce rayon a l’avantage de stériliser par palettes des produits dans leur emballage définitif. C’est la méthode idéale pour les gros volumes même à température ambiante. De plus, elle peut agir en quelques heures. La dose à utiliser, la durée, la vitesse et les cycles nécessaires pour la stérilisation dépendent de chaque produit à traiter. Ce rayonnement provoque en effet la formation d’ions sur l’ADN ou autres macromolécules. Ces ions vont les dénaturer afin de détruire les bactéries, les champignons, les moisissures et les pathogènes. Les produits reçoivent chacun une dose respective de rayons. L’autre avantage, c’est que cette irradiation ne laisse aucun résidu. Il n’est plus nécessaire de passer par une autre phase de traitement. On peut directement expédier les produits après la stérilisation gamma. Par ailleurs, cette méthode peut également stériliser simultanément des produits qui ont besoin de doses différentes et même de tailles différentes. Cela permet de gagner du temps et de faire des économies à la fois. C’est une méthode flexible, très efficace et économique pour stériliser une grande variété de produits.