60 min •
Ce docu n'a pas de note L’ouverture libérale voulue par Deng Xiaoping, le successeur de Mao, fait souffler en Chine un vent inédit de réformes économiques. Dix ans plus tard, la perversité du capitalisme à la chinoise (ultralibéralisme économique et autoritarisme politique) engendre la révolte de Tian’anmen, qui se termine dans un bain de sang en 1989. En isolant Deng Xiaoping, accusé d’avoir porté malgré lui le débat politique dans la rue, le parti communiste reprend la mainmise sur l’appareil d’État. Mais la Chine se retrouvant isolée, à la suite de l’éclatement du bloc de l’Est et de la chute de l’URSS, Deng Xiaoping peut revenir dans les arcanes du pouvoir en acceptant le contrôle absolu du Parti sur le développement économique, créant la structure monolithique toujours actuelle de la politique chinoise. Documentaire de Jean-Michel Carré, disponible jusqu’au 30 mars 2020