52 min •
Ce docu n'a pas de note Le 10 août 2016, Lonnie Franklin Jr. dit le Grim Sleeper (Le dormeur lugubre) est condamné à la peine de mort pour chacune des 10 victimes. Le 28 mars 2020, Grim Sleeper est retrouvé inconscient dans sa cellule de la prison d’État de San Quentin (comté de Marin, Californie) et y meurt. Lonnie Franklin Jr., a travaillé comme éboueur et a jeté les corps de ses victimes dans des bennes à ordures, a été déclaré coupable des meurtres de 10 femmes commis entre 1985 et 2007 dans le sud de Los Angeles. Il n’a pas montré la moindre émotion lorsque le verdict a été lu dans la cour supérieure du comté de Los Angeles après un procès de deux mois. Le tueur en série avait été surnommé le « Grim Sleeper » (« le dormeur sinistre ») en raison d’un écart apparent de 14 ans entre ses meurtres, après que l’une de ses victimes, Enietra Washington, ait survécu à une tentative de meurtre en novembre 1988. Les crimes n’ont pas été résolus durant deux décennies et les familles des victimes comme les membres de la communauté se sont plaints que la police avaient totalement ignoré ces meurtres parce que les victimes étaient noires et pauvres et que certaines étaient des prostituées et/ou des toxicomanes. Franklin ciblait des jeunes femmes noires et vulnérables. Une grande partie des meurtres a eu lieu durant « l’épidémie de crack » pendant laquelle au moins deux autres tueurs en série rôdaient dans cette partie de la ville alors connue sous le nom de South Central. Les dix victimes reliées à Lonnie Franklin, dont une jeune fille de 15 ans, ont été tuées par balles ou étranglées, puis jetées dans les rues et des poubelles. La plupart présentait des traces de cocaïne. Franklin, qui a également été gardien de garage pour la police de Los Angeles, était « caché… aux yeux de tous », a déclaré le vice procureur Beth Silverman. La police est finalement parvenue à relier Franklin à ses crimes après qu’un groupe de travail ait été assigné à l’examen de l’affaire… que des dizaines d’enquêteurs avaient échoué à résoudre depuis les années 1980.