00 min •
Ce docu n'a pas de note Quand on parle de métiers d’avenir, on pense rarement à l’artisanat, mais plutôt à des métiers appartenant au monde du high-tech. C’est dommage, car l’artisanat d’art a encore un bel avenir devant lui. Voyons pourquoi.

Le monde du haut de gamme est en demande

La société est toujours à la recherche des métiers de création d’objets ou de produits, ceux nécessitant un savoir-faire précis, des métiers tels que : ébéniste, couturier, sculpteur, parfumeur, pâtissier, chocolatier, etc. En gros, on pourrait les résumer par : tous ceux qui permettent de toucher de près ou de loin le monde du luxe et du haut de gamme. Pourquoi ? Parce que le savoir-faire artisanal dit « maîtrisant » est en voie de disparition. En effet, il sera toujours possible de monnayer son talent, car le monde peut changer, la société aussi, mais il y a et il y aura toujours une demande pour le haut de gamme. Des robots peuvent créer des milliards de meubles à la chaîne, en revanche aucun ne pourra travailler le bois noble de façon à créer des meubles uniques. À l’avenir, il y aura de plus en plus de codeurs, d’ingénieurs, pour répondre à la demande informatique croissante. Mais comme la voie de l’artisanat n’est pas tellement mise en avant, il y aura sûrement plus de demandes et d’opportunités dans cette voie. Pour s’en rendre compte, il suffit d’observer ce qui se passe dans les nouvelles puissances économiques telles que la Chine, l’Inde ou le Moyen-Orient : les riches et les puissants de ces nations raffolent de produits artisanaux haut de gamme. Voilà comment certains artisans sont devenus riches et célèbres à l’étranger en étant de simples boulangers, cuisiniers ou autres. Ils ont vite compris la valeur de leur savoir-faire et ce n’est pas parce que cette valeur n’est pas reconnue quelque part qu’elle ne le sera pas ailleurs.

La rareté comme levier

Certains métiers artisanaux prendront de la valeur avec le temps, car ils seront rares et selon le slogan économique « tout ce qui est rare est cher ». Un autre avantage de l’artisanat, c’est que les formations ne sont pas très longues et souvent peu coûteuses, beaucoup de ces métiers ne nécessitent qu’un simple diplôme. On peut même dire qu’il est intéressant d’investir dans une reconversion afin de préparer l’avenir, et pas besoin d’attendre très longtemps, car certains de ces métiers sont déjà extrêmement bien rémunérés.

L’artisanat a un futur, car il a un passé

De tout temps, les hommes ont vénéré ceux qui savaient créer de belles pièces avec leurs mains et les faire rêver. Les artisans d’art de qualité ont souvent, au cours des siècles et des civilisations qui se sont succédé, acquis un statut particulier dans l’imaginaire collectif. Les métiers de l’artisanat sont parmi les plus anciens, ils ont existé avant presque tous les autres parce qu’ils étaient nécessaires et ils le seront toujours. Leurs savoir-faire fascinent. La meilleure preuve ? Ils concourent tous les ans pour le titre de « meilleur artisan de France ». Combien de typologies de métiers peuvent-elles en dire autant ?