51 min •
Ce docu n'a pas de note La vie de certains hommes a été fondamentalement bouleversée par les requins. Ils font le récit de leur expérience. Touristes, scientifiques, victimes d’attaque ou simples plongeurs, aux moyens de reconstitutions d’attaques, nous expliquent comment ils ont réussi à vaincre leur peur et pourquoi ces expériences les ont radicalement et définitivement changés. Leurs témoignages nous servent à chaque fois de support à la découverte d’une espèce particulière. Certaines de ces victimes ont même fondé des réseaux d’entraide destinés à soutenir psychologiquement d’autres victimes d’attaques de requins. Al Brenneka fondateur du SAVN, Shark Accident Victim Network, fut victime d’une attaque de requin en 1976, il nous raconte les circonstances de son accident et son idée quant à la création de ce réseau. Al Brenneka a perdu un bras, après l’accident il a souffert d’un stress post-traumatique qui se manifestait par des excès de colère mêlés à un sentiment d’abandon. Le SAVN existe pour répondre à toutes les questions que se posent les victimes après une attaque de requin. Pourquoi moi ? Pourquoi ces images continuent elles de me hanter ? Pourquoi je ne parviens pas à oublier etc. En sa compagnie, nous assistons au suivi thérapeutique de quelque uns de ses patients. Les psychologues analysent l’attrait et le pouvoir de fascination qu’exercent les requins sur ces anciennes victimes, ils la comparent à celle du « syndrome de Stockholm », ce curieux phénomène psychique qui incite des victimes à manifester une certaine sympathie vis-à-vis de leur agresseur. Nous apprendrons les codes de conduite à adopter face aux squales et nous comprendrons mieux pourquoi ils peuvent, dans certaines situations, s’attaquer à l’homme. Nous reconstituerons des expériences pour déterminer pourquoi les requins attaquent surtout les surfeurs. On l’appelle « mangeur d’homme », en réalité il attaque l’homme par confusion avec ses proies préférées qui vue d’en dessous ont la même silhouette qu’un surfeur sur sa planche. Nous reconstituerons également certaines scènes basées sur les témoignages de personnes « ayant vécu une expérience face au requin.» Ces récits incroyables où se mêlent tous les sentiments qu’inspirent les requins : peur, émotion, fascination et respect, nous servent de point d’appui pour découvrir, chaque fois, de nouvelles espèces. Vu de dessous, une planche de surf ressemble énormément à un phoque. Mais, les planches placées comme appât ne sont pas systématiquement attaquées. Sans doute parce que les requins n’attaquent que lorsqu’ils ont faim. De plus, ils se montrent surtout curieux en se servant de leurs mâchoires pour tester l’objet. Le seul problème c’est qu’un simple test peut être mortel pour l’homme tant leurs mâchoires sont puissantes. Les mâchoires d’un requin ont une pression extraordinaire, d’environ 3 tonnes au cm2. Aussitôt mordue, la planche est délaissée. Le requin blanc n’attaque donc pas l’homme qui n’est pas pour lui une proie habituelle. Dans cet épisode, nous partagerons les frissons et la fascination de ceux et celles qui ont consacrés leur vie aux requins. Peut-être parviendront-ils à endiguer nos phobies ? En attendant, ils nous démontrent par leur courage, que bien souvent ces craintes restent infondées.