07 min •
Ce docu n'a pas de note https://www.youtube.com/watch?v=gaFwoOHLYws Les résultats de l’enquête participative « Il est temps » sur la perception de l’écologie des Français et des Allemands. 60 % des répondants pensent que le monde sera moins bien en 2040. La peur de l’effondrement de notre civilisation est là… Dérèglement climatique, catastrophe nucléaire ou épuisement des ressources : le danger est avant tout environnemental. Alors que faire ? Une des solutions est la décroissance qui attire à gauche mais aussi à droite. Où vivre ? Dans la forêt, sur les routes, rien n’est écarté par les répondants. Mais les grandes métropoles attirent moins qu’avant, au profit des villes de taille moyenne. Concernant le travail, la tendance aujourd’hui est à la combinaison de trois exigences fondamentales: faire son métier en accord avec ses valeurs, se sentir valorisé, et surtout dans un secteur utile à la société. Mais ceux qui optent pour un mode de vie plus sobre, qui abandonnent la ville, s’installent à la campagne, réinventent leur métier sont encore une très petite minorité. Incarnent-ils les aspirations de la grande majorité ? Dessinent-ils le monde de demain ? Nouveaux choix de vie En France et en Allemagne, les 400 000 participants à l’enquête « Il est temps », lancée en mai 2020, ont répondu en ligne à 133 questions, permettant à un collectif de sociologues d’analyser plus de 42 millions de réponses. Cinq thématiques ressortent de cet océan de données : l’émergence d’une écologie populaire, le rôle prépondérant des femmes, le rapport à la viande et à la consommation, les solutions et les visions du futur. Ponctuée d’infographies ludiques, d’images d’archives et d’interviews, cette série d’animation décrit les mutations en cours, laissant émerger de nouveaux choix de vie et mettant fin à bons nombre d’idées reçues.