56 min •
Ce docu n'a pas de note C’est la toute première fois, depuis la tragédie du 11-Septembre, que les hommes du feu acceptent des caméras. Le jour de la catastrophe, ils avaient perdu 343 volontaires. Et, depuis, même les Américains n’ont pu les filmer. Mais cette fois ils ont ouvert leurs casernes au réalisateur Nicolas Moscara, spécialiste des reportages sur les forces de l’ordre et les sauveteurs. «Sur les 11 000 hommes qui composent les brigades, j’ai notamment suivi deux femmes, explique Nicolas Moscara. Josephine Smith, pompier novice, dont le père est mort en mission dans les tours jumelles le 11 Septembre, et Cindy, une Française, médecin urgentiste, née à Garges-les-Gonesses.Mère célibataire, elle était partie en vacances à New York il y a quelques années, et elle y est restée. J’ai suivi leur quotidien et, pour être au plus près de l’action, j’ai fixé des caméras à leur casque.» Un documentaire  de Nicolas Moscara et Guillaume Dumant