52 min •
L’ombre de Raspoutine Grigori Efimovitch Raspoutin, par la suite Raspoutine-Novyi, probablement né le 21 janvier 1869 dans le village de Pokrovskoïe, est un pèlerin, soi-disant mystique et guérisseur russe. Il devint le confident d’Alexandra Feodorovna, épouse du tsar Nicolas II, ce qui lui permit d’exercer une forte influence au sein de la cour impériale russe, jusqu’à son assassinat, à Saint-Pétersbourg, dans la nuit du 16 au 17 décembre 1916, à la suite d’un complot fomenté par des membres de l’aristocratie. En 1907, Raspoutine, qui s’est acquis une réputation comme guérisseur, est pour la première fois invité par le couple impérial au chevet de leur fils Alexis, leur unique garçon et l’héritier du trône, atteint d’hémophilie. Ce n’est que plus tard, durant le règne du tsar, que Raspoutine serait devenu un personnage influent, en particulier après septembre 1915. On a pu prétendre que Raspoutine avait participé à jeter le discrédit sur la famille impériale, et qu’il constitua l’un des éléments qui causèrent la chute des Romanov. La tsarine et sa famille ont pu le considérer comme un guérisseur, un mystique, voire un prophète, mais ses ennemis le voyaient comme un charlatan débauché, mû par un appétit sexuel démesuré, voire comme un espion. Certaines zones d’ombre subsistent concernant la vie et l’influence de Raspoutine, ce que l’on sait de lui étant souvent basé sur des témoignages partiaux, en partie alimentés par la propagande anti-monarchiste.