52 min •
Ils sont entre 8 et 10 % de la population, et ils ont longtemps passé pour des paresseux ou des incapables. Les dyslexiques ont une intelligence égale, voire supérieure à la moyenne, mais ils bloquent dans leur accès à l’écrit. On ne guérit jamais d’une dyslexie, mais on peut apprendre des techniques de compensation efficaces. Les neurosciences permettent de développer de nouvelles approches thérapeutiques prometteuses. La dyslexie est un véritable handicap dans un système scolaire et professionnel largement basés sur la maîtrise du texte. Insidieux, il altère en effet une compétence essentielle pour la vie quotidienne : le passage entre l’expression orale et écrite. En moyenne, un enfant par classe est concerné. Ces élèves fournissent beaucoup d’efforts en classe, mais également à la maison. En témoignent les ados qui s’expriment dans ce documentaire. Que se passe-t-il dans le cerveau d’une personne dyslexique ? Comment la rééducation et une pédagogie adéquate peuvent-t-elles apporter des réponses à ce mal ? Réponses dans cette émission qui aborde les nouvelles approches thérapeutiques fondées sur les découvertes des neurosciences ou de l’ophtalmologie.