48 min •
Tout commence avec une boîte minuscule, dénichée dans un placard du bureau londonien de la Société bouddhiste. À l’intérieur, on découvre douze bijoux qui, à en croire une inscription à l’encre pâlie, feraient partie des reliques du Bouddha mises au jour sur le site indien de Piprâwâ, en 1898. Quelques semaines plus tard, une lettre adressée à la Société bouddhiste par le petit-fils d’un archéologue amateur conduit au recensement de nouveaux joyaux dans le comté de Suffolk. Ces objets rares proviennent-ils réellement de la sépulture du Bouddha ?\r\n\r\n