Ce docu n'a pas de note Qu’est-ce que le melasma ?

Fréquent chez les femmes, le melasma est une sorte d’hyperpigmentation qui se manifeste pendant et après la grossesse. Il apparaît habituellement sur le visage, mais peut aussi concerner d’autres parties du corps. Dans cet article, nous vous expliquons la manifestation, les causes et le diagnostic de ce problème de peau.

Les caractéristiques du melasma

Le melasma est également connu sous le nom de chloasma. Il s’agit d’un type d’hyperpigmentation sous forme de taches foncées qui apparaissent sur le visage. En principe, il attaque la joue, l’arête du nez, le front et la lèvre supérieure. Ces taches sont parfois très étendues et symétriques, et elles ont des limites bien nettes. Au début, la couleur est plus ou moins brune, mais elle peut rapidement s’accentuer sous l’effet des UV.

La couleur de notre peau est définie par un pigment appelé mélanine. Le melasma apparaît alors lorsque la peau produit une trop grande quantité de ce pigment. La surproduction survient en particulier suite à des changements hormonaux. C’est pourquoi le melasma apparaît surtout pendant la grossesse où les hormones de la femme sont au summum de la modification. Cependant, il faut noter que ce problème cutané peut aussi toucher les hommes, bien qu’il soit plus courant chez les femmes.

Les différents types de melasma

Il existe généralement trois types de melasma dont l’épidermique, le dermique et le mixte.

– Le melasma épidermique, comme l’indique son nom, concerne uniquement les couches superficielles de la peau. Il se présente sous forme d’hyperpigmentation marron avec des contours bien définis.

– Le melasma dermique, caractérisé par des plaques bleu gris, touche un niveau plus profond du derme.

Le melasma mixte est l’ensemble du melasma épidermique et dermique. Il apparaît généralement sous la forme d’un pigment plus foncé de couleur marron gris.

En outre, vous devez aussi savoir que ce problème peut être défini selon sa localisation sur la peau.

Les taches foncées au niveau du front, du nez, des joues, de la lèvre supérieure et du menton sont le melasma centro-facial. Il s’agit de la forme la plus fréquente du melasma. Pour les pigments limités au nez et aux joues, on parle de melasma malaire. Enfin, il y a le melasma mandibulaire qui se trouve au niveau des branches montantes de la mandibule. Les taches brunes se focalisent surtout autour de l’os de la mâchoire inférieure.

Les principales causes du melasma

Les causes du melasma sont multiples et certaines restent encore mystérieuses. Pour mieux vous éclairer, voici quelques éléments principaux qui peuvent faire apparaître ces taches foncées sur votre visage.

L’exposition au soleil

La lumière du soleil et les rayons UV sont les facteurs principaux du melasma. Il faut donc comprendre que tout le spectre solaire est impliqué dans l’apparition de ce problème cutané. Pour y remédier, il suffit de protéger le visage du soleil.

Les variations hormonales

Les changements hormonaux peuvent aussi favoriser le développement du melasma. C’est surtout pendant la grossesse que les femmes souffrent de ce problème d’hyperpigmentation. Il est d’ailleurs confondu avec le masque de grossesse. Par ailleurs, la prise de contraceptifs ou un traitement hormonal de substitution peuvent aussi entraîner le melasma.

La prédisposition génétique

Dans des cas plus rares, certaines personnes ont une sensibilité génétique et particulière à la lumière.

Les soins du visage inappropriés

Lorsque vous utilisez un soin inadapté pour traiter la peau du visage, celle-ci réagit de façon négative. L’apparition de taches et d’imperfections est alors plus facile, surtout en cas d’exposition au soleil.

Les troubles endocriniens

Il existe certaines maladies qui peuvent déclencher l’apparition du melasma sur le visage. Il s’agit notamment des troubles qui touchent les hormones, comme les troubles de la thyroïde.

Le diagnostic du mélasma

Seul un dermatologue peut confirmer le développement du melasma. Il est ainsi indispensable d’en consulter dès les premiers signes d’apparition. Le dermatologue vous posera des questions pour évaluer l’ancienneté du problème et identifier les éventuelles causes. Dans certains cas, il peut aussi réaliser une biopsie avant de proposer une solution.