20 min •
Ce docu n'a pas de note Poète et romancier, Claude Messier a vécu pleinement sa vie et sa carrière d’auteur malgré une maladie dégénérative grave qui lui a enlevé dès sa petite enfance l’usage de tous ses membres. Des proches entourent un homme en lit roulant. Il fume un joint antidouleur. Le lit roule jusqu’à la nuit. Un bar rock, une femme. Entre deux bouffées, Claude Messier fait du ski, du traîneau à chien, milite, écrit des romans, éclate de bonheur en écoutant Yves Langlois jouer du piano au bord d’un lac et plonge sans bras ni jambes: « Il me reste deux ans à vivre et j’ai des choses à dire ! ». Documentaire de fin de vie sur un artiste debout comme personne. Ce film nous présente ses batailles pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées incluant le droit au travail, à la consommation thérapeutique de marijuana, à un lieu de résidence décent, à la sexualité et à la dignité sous toutes ses formes. Non seulement on y découvre son écriture grâce aux excellents comédiens qui en lisent des extraits mais on le voit en pleine création en plus de l’accompagner au lancement de ses livres et dans ses multiples activités dont le ski, la plongée sous-marine et le traîneau à chien. Il entreprend même de sauter en parachute. Après un court métrage sur ce même personnage qui lui avait valu le Prix Judith Jasmin du meilleur portrait de l’année 2005, le cinéaste Yves Langlois nous propose ici un documentaire d’auteur ludique qui nous présente en profondeur à la fois l’homme et l’artiste.