41 min •
À l’heure où tous veulent « passer à la télé », Nils Tavernier propose un dispositif inédit jusqu’ici jamais utilisé dans le documentaire : les témoignages recueillis ont été entièrement rejoués par des comédiens, afin de protéger les femmes et hommes interrogés et libérer la parole exprimée. Un parti pris indispensable, selon lui, pour parler de la sexualité de manière vraie. « Je ne voulais pas faire un film comme les autres : poser des questions à des gens, parler de leur intimité, les écouter se livrer et les montrer à l’image. J’aurais pu très facilement passer une annonce dans la presse disant que « Nils Tavernier recherche témoins pour parler de leur propre sexualité pour un documentaire diffusé sur France 3 ». Mais la sexualité est la chose la plus intime qui soit. C’est pourquoi j’ai voulu rencontrer des hommes et des femmes, les écouter, les questionner, sans diffuser les entretiens. Leurs propos seront rejoués par des comédiens. Cela permet, d’une part, de protéger les témoins et, d’autre part, de libérer leur parole.