99 min •
Ce docu n'a pas de note

La majorité des prêtres dans le monde ne respecterait plus aujourd’hui le célibat que l’Église leur impose. Ce documentaire explore les différentes facettes de cette réalité et confronte l’Église catholique à ses contradictions autour de cette sacro-sainte règle, synonyme de souffrances.

Pour pouvoir vivre librement son histoire d’amour avec sa compagne, Marc a quitté la prêtrise en 2021, comme avant lui Bernard, déjà père de deux enfants. Wolfgang, de son côté, vit avec Peter depuis plus de trente ans. Son évêque, au courant, a fermé les yeux pendant vingt-cinq ans, car il avait besoin de lui à la tête de sa paroisse. Pierre s’est longtemps refusé aux relations avec des femmes, mais le mal-être a eu raison de ses efforts. Il est aujourd’hui marié avec une paroissienne… Des histoires qui se répètent, tant un nombre considérable de prêtres se disent prêts à dénoncer le vide affectif et charnel qu’engendre l’obligation du célibat. Pourtant, l’Église catholique romaine, la seule à imposer cette règle aujourd’hui, reste impuissante à appréhender cette réalité. Le comble de l’hypocrisie est atteint quand, à la question des compagnes et compagnons des prêtres, s’ajoute celle de leurs enfants. Les réponses de l’institution, au cas par cas, sont au mieux inadaptées et souvent néfastes. Conséquences : les démissions et les initiatives dissidentes se multiplient, témoignant d’une rupture entre les clercs et une institution pourtant en perte de vocations…

Schizophrénie

Dans le sillage de la libération de la parole sur la pédocriminalité au sein de l’Église et des révélations concernant les abus sexuels sur les religieuses (Religieuses abusées : l’autre scandale de l’Église), ce documentaire met au jour un phénomène mondial, qui, s’il n’est pas directement synonyme de violence, n’en génère pas moins d’importantes souffrances. Les signaux d’alarme se multiplient. Deux ans après son élection, le pape François a déclaré que de nombreux clercs étaient victimes de la « maladie de ceux qui ont une double vie », qualifiée dans le même élan de « schizophrénie existentielle ». Mais si le diagnostic est posé sur la maladie, le remède semble impossible à administrer. Pourquoi ? Théologiens, sociologues et psychologues religieux proposent leurs analyses, accompagnant les passionnants témoignages intimes, qui nourrissent ce film. Plus largement, l’enjeu concerne la réforme de l’Église, institution en crise que certains comparent à une monarchie absolue, entre déficit d’influence et crispation.

Documentaire d’Eric Colomer et Rémi Benichou.