39 min •
Il a déjà passé dix-huit ans au pouvoir. Vladimir Poutine brigue un quatrième mandat de président de la Russie, dimanche 18 mars. Un scrutin qu’il devrait remporter sans difficulté : il était crédité de 69% des intentions de vote, lundi, selon le dernier sondage de l’institut russe VTsIOM. Mais comment ce fils d’ouvrier, né en 1952 à Saint-Pétersbourg, est-il parvenu au pouvoir ? Tout s’est joué en 1999, au terme de six mois mouvementés qui ont vu un ancien officier du KGB, les services secrets soviétiques, gravir à grande vitesse les échelons du Kremlin. Début octobre 1999, l’ancien patron du FSB est favori pour la présidentielle et le parti Unité, créé pour le soutenir, grimpe dans les sondages. Vladimir Poutine a su gagner le soutien des anciens des services secrets, en les plaçant au gouvernement, des militaires, en déclarant la guerre à la Tchétchénie, et des oligarques, en restant proche de la « famille » Eltsine. Il est assuré d’accéder au pouvoir. Et les mois suivants vont le confirmer : début décembre, Unité remporte les législatives ; fin décembre, Boris Eltsine démissionne et nomme Vladimir Poutine président par intérim ; en mars, l’ex-espion remporte une large victoire à la présidentielle. Dix-huit ans plus tard, il est toujours à la tête de la Russie.