12 min
En Nouvelle-Zélande, et plus précisément, à la Mecque du sport extrême, Queenstown, est né, au milieu des années 80, le saut à l’élastique. A l’époque, il n’était d’ailleurs par rare de voir des gens se jeter d’un pont en plein jour, la cheville attachée à un fil. La version locale du rite initiatique. Depuis, ce tourisme de l’extrême attire plus de 500.000 accros au grand frisson. Les professionnels sont aux anges et corsent chaque année un peu plus leurs offres. Non sans casse. Un documentaire de l’Effet Papillon.