26 min •
Dans la nuit du 14 juillet 1966, il commet un massacre dans un immeuble où vivaient plusieurs jeunes femmes. Il assassine cinq étudiantes infirmières et trois autres déjà diplômées en stage de perfectionnement au South Chicago Community Hospital de Chicago dans l’Illinois1. Les victimes ont été poignardées ou étranglées. Une seule, alors cachée sous le lit, survit à ce massacre et donne l’alerte. Retrouvé 5 jours plus tard par la police, Richard Speck est arrêté, jugé en 1967 et condamné à mort. Un second procès le reconnaît à nouveau coupable mais cette fois, il est condamné à plus de 400 ans de prison.